Clavia Nord Lead 3

Vénéré par les stars de la musique pop électronique, le Nord Lead est le synthétiseur le plus expressif de sa génération. Clavia optimise la section FM du clavier et propose une nouvelle interface qui offre des perspectives de jeu supplémentaires.

En 1995, une petite firme suédoise appelée Clavia se propulse au rang des constructeurs mondiaux en présentant le Nord Lead. En pleine période de retour vers les sonorités analogiques, le synthétiseur au design innovant contribue à imposer le concept de la synthèse à modélisation. Cette technologie consiste globalement à simuler grâce aux microprocesseurs, les sonorités des anciens synthétiseurs analogiques des années 60, 70 et 80.

Dès sa sortie, le Nord Lead confirme tous les avantages de la modélisation : pas de dérives en fréquence, le souffle des composants ainsi que les ronflements peuvent être supprimé ou même rajouté. Les réglages sont plus précis et mémorisés dans une banque de données de l'instrument. Mieux encore, le contrôle MIDI qui n'existait que sur les anciens modèles de synthétiseurs permet de reproduire, à l'aide de divers paramètres, une grande partie des techniques de jeu du musicien.
Semblables aux instruments vintage, le panneau avant du Nord Lead possède plusieurs potentiomètres et boutons que l'on peut triturer à volonté, afin de produire des formes d'ondes dotées d'une riche texture sonore. Clavia ne s'endort pas pour autant sur ses lauriers et remanie complètement son produit phare pour cette troisième évolution.

Plus de performances

Dès la mise sous tension du Nord Lead 3, les quatre octaves dont les touches répondent à la vélocité et à l'aftertouch, ainsi que les potentiomètres rotatifs à haute résolution entourés chacun de diodes LED, attirent l'attention. La position relative du bouton offre de ce fait un contrôle visuel, en fonction des paramètres de patches. Ces informations s'affichent simultanément sur un écran LCD de 3 lignes et 16 caractères, ainsi que le nom du programme en cours d'utilisation. Au total, 26 potentiomètres, 4 boutons de fonctions et 45 switches permettent de piloter l'engin. Un potentiomètre rotatif plus imposant est attribué à la sélection des programmes et fonctions MIDI.

Le concept du moteur sonore repose toujours sur un système de 2 oscillateurs par voix avec ses formes d'ondes sinus, carré, triangle et Pulse PWM. Figurent également deux filtres et quatre arpégiateurs indépendants. La série des améliorations commence par un nouvel OS V1.04 qui autorise une polyphonie de 24 notes, les 4 parties multitimbrales des précédents modèles sont maintenues. Un mode d'unisson en stéréo est intégré au synthétiseur et fonctionne sans réduction de la polyphonie. Celui-ci gère 5 voix stéréo que l'on peut légèrement désaccorder, afin de créer de superbes nappes ou des sons plus consistants.

Une autre nouveauté concerne la fonction Keyboard Hold qui assure une tenue des notes jouées jusqu'au déclenchement des suivantes. Le synthétiseur de Clavia gagne de ce fait en expressivité, d'autant plus que vous pouvez réaliser un grand nombre de rythmiques à partir de la section des arpèges indépendants synchronisés en MIDI interne comme en externe. Les possibilités d'interprétation ne s'arrêtent pas là, car le legato polyphonique permet de jouer des accords liés, sans déclencher à nouveau les enveloppes. Le vibrato est contrôlable par la molette de modulation ou l'aftertouch, tandis que le portamento s'applique à la fois aux notes et aux accords.

Complément de cette liste de performances, on trouve un mode de jeu monophonique, une mémorisation d'accords que vous pouvez rejouer avec une seule note comme sur les claviers arrangeurs. Cette superposition de timbres peut être relayée par la fonction Stack en empilant jusqu'à 18 notes sur une seule pour créer des couches complexes de sons. Le jeu monophonique avec priorité à la note haute ou basse convient parfaitement lorsque l'on veut jouer une nappe en même temps qu'une partie en solo. La priorité à la note haute permet ainsi de privilégier l'audition d'une ligne mélodique. Le Nord Lead 3 peut bénéficier d'une plus grande expressivité en utilisant la fonction de Split Flottant du clavier.

Les options de modulation

La section modulation du Nord Lead 3 dépend de deux LFO ou oscillateurs basse fréquence par voix. Ils offrent chacun six formes d'ondes: carré, triangle, dent-de-scie, aléatoire et spécial. Les LF01 et LF02 peuvent être synchronisés soit sur la propre horloge du Nord Lead ou celle d'un séquenceur connecté. Ils servent à moduler la hauteur des oscillateurs et à créer divers effets rythmiques originaux.

La section de modulation est conçue pour gérer 12 destinations de modulation, en vue de contrôler les principaux paramètres. Précisons que le mix d'oscillateurs et amplificateur d'enveloppe ne peuvent être contrôlé qu'avec le LFO1, tandis que la résonance et le panoramique par le LF02. Cela ne limite pas pour autant les options de modulation. Car vous pouvez aussi moduler uniquement le second oscillateur avec un LFD, puis synchroniser les deux oscillateurs afin de faire varier les harmoniques de n'importe quelle note, tout en réglant la vitesse et la profondeur des LFO. Cette partie du synthétiseur arbore en plus une modulation d'enveloppe qui peut servir à la fois d'attaque et de decay, afin d'enrichir de façon considérable le son le plus basique.

Oscillateurs et filtres

Le Nord Lead 3 possède 1024 patches et 256 performances, mais la fonction première d'un synthétiseur consiste à créer des sons. Pour créer ces voix, il y a 2 groupes d'oscillateurs, chacun proposant six formes d'ondes: carré, triangle, dent-de-scie, pulse, avec une large modulation et un mode Dual Sine FM. Ce dernier résulte de la combinaison, avec modulation, des fréquences de 2 ondes sinusoïdales réglées à des hauteurs différentes. Ces fréquences servent aussi de signal de base pour créer des sons de 2 ou 4 opérateurs à partir de la synthèse FM. Synchronisés entre eux et en mode mono, les LFG sont aussi indépendants par voix, avec des options de réglages pour la vitesse et la profondeur. La section des oscillateurs intègre d'autre part de nombreux choix de modulations en agissant sur amplitude, la modulation FM, la distorsion et le filtre FM.

L'utilisateur dispose de deux modes : Simple ou Multiple, et d'un choix de divers filtres: Passe-bas, passe-haut, passe bande, éliminateur, triple pointe et triple peak. Les réglages en mode filtre 24, 6 et 12 dB autorisent plusieurs combinaisons. Les filtres du Nord Lead possèdent déjà une solide réputation par rapport à leur musicalité. Le constructeur ajoute des contrôles en temps réel à ce nouveau modèle, par exemple avec les filtres Multi-Peak et Multi-Notch qui servent à obtenir effets de phasing ou de flanging.

Pitch bend et Modulation

Bien que le Nord Lead évolue au fil des années, la petite molette de pitch qui sert à modifier la hauteur du son reste identique. Montée sur ressort, cette molette en bois est programmable et ne possède pas de point zéro. L'effet augmente de façon logarithmique à mesure que l'on s'éloigne du centre. Une légère rotation permet ainsi d'obtenir un vibrato naturel, tandis qu'un mouvement plus large produit un effet de pitch-bend.

La vitesse de variation de la hauteur des notes peut s'afficher sur l'écran LCD du panneau avant la molette de pitch semble cependant manquer de souplesse, un petit défaut qui sera probablement réparé sur les prochaines machines. Clavia reste aussi fidèle à la molette de modulation. L'effet obtenu en actionnant cette petite roue peut être différent pour chaque programme avec une assignation des paramètres de modulation à partir d'un mode spécifique appelé Wheel Morph.

En conclusion

Le Multi Morphing
Les possibilités de morphing font partie des fonctions les plus attrayantes du Nord L.ead 3. Elles permettent de changer les valeurs de n'importe quelle commande de contrôle en utilisant la vélocité, la hauteur de note, la pression des touches, une pédale de contrôle et la molette ce modulation. La fonction Morph, que l'on peut traduire par fonction continue, est conçue pour contrôler jusqu'à 26 paramètres par son dans un des 4 groupes morph, ceci en ayant recours à une seule source de contrôle. En programmant par exemple un groupe Morph, afin de contrôler à la fois le filtre et l'amplificateur d'enveloppe, on obtient des patterns rythmiques semblables à ceux d'un arpégiateur.

A partir du mode Multi Morph, les transformations de timbres dans une séquence sont à la fois déterminantes et s'effectuent de façon instantanée. Les fonctions de morphing sont contrôlables via MIDI, ce qui augmente les combinaisons de traitements sonores. En cours d'utilisation des groupes de morphing, les valeurs de chaque paramètre sont indiquées en temps réel par des LED.

Cette nouvelle version du Nord Lead devrait satisfaire tout d'abord les musiciens qui souhaitent élargir leur bibliothèque de sons. Pour ceux qui ne sont plus dérangés par un timbre analogique modélisé, le synthétiseur de Clavia offre une mine de patches à éditer. Le panneau arrière équipé des quatre sorties Out, A, B, C, et D vous permettra en plus de relier l'instrument à un amplificateur une table de mixage.

Les prises MIDI In/Out/fhru sont prévues pour piloter un séquenceur externe. Les capacités du synthétiseur ont été considérablement rehaussées avec une interface utilisateur plus fonctionnelle et la fonction d'unisson dédiée en particulier au musicien de scène. En plus d'un design innovant, les qualités sonores de ce synthétiseur restent toujours impressionnantes. C'est de la synthèse pure, celle qui peut imiter aussi bien un Moog, un Jupiter ou un Prophet. Les gros sons de basses profondes, les nappes et les textures sonores inédites vous attendent pour l'habillage de vos séquences. Petite déception: vous ne trouverez pas d'entrées audio Input pour éventuellement retraiter vos séquences.

Autre ombre au tableau, le prix de l'instrument qui semble réservé aux plus fortunés (3 200 € TTC). Le Nord Lead possède de nombreux adeptes. Divers artistes ou compositeurs l'ont adopté: Jean-Michel Jarre, Fatboy Slim, Depeche Mode, Laurent Carnier, The Prodigy, Hans Zimmer et bien d'autres. Clavia vient par ailleurs de fournir le Nord Lead 3 à Mirwais, arrangeur français du dernier album de Madonna.

Tommy Nobyn

Nouvel OS V1.04
Les ingénieurs de Clavia ont apporté des améliorations au fonctionnement du Nord Lead 3, en mettant au point la version 1.04 du système d'exploitation. Le changement le plus significatif concerne le passage de la polyphonie à 24 notes. La section de filtres simule avec encore plus de réalisme celle d'un vrai filtre analogique. Ce nouveau système d'exploitation propose aussi la nouvelle librairie de sons Factory Sound Library, qui se compose maintenant de 7 programmes de banques répertoriées de manière à faciliter la recherche des sons. Voici quelques-unes unes des principales améliorations du système d'exploitation.

• Optimisation des sections modulation, filtre et amplificateur d'enveloppes.
• La fréquence de l'oscillateur 2 s'étend du Dual Sine au Dual Sine FM mode.
• Nouvelle implémentation de la fréquence de l'oscillateur.
• La vitesse du Glide Rate a été ajustée ainsi que celle de l'arpégiateur.
• Un nouveau réglage pour les paramètres Oscillateur Mix.
• La protection de mémoire prend aussi en compte celle de l'effacement des banques.