[1] - 2

Quelle est ta vision actuelle du marché ?

C'est actuellement très complexe. Les utilisateurs professionnels veulent de plus en plus de fonctions, donc les produits deviennent de plus en plus complexes et les revendeurs auront de plus en plus de mal à répondre à toutes les demandes de leurs clients.

De plus, l'informatique s'étant démocratisé dans les foyers, beaucoup de personnes du grand public investissent dans ces produits et la somme d'informations qu'ils ont à ingurgiter aujourd'hui est phénoménale. C'est pourquoi notre rôle va être, dans les mois et les années qui suivent, de soulager au maximum les revendeurs de la partie support. C'est ma plus grande réflexion aujourd'hui.

Alors que depuis quelques temps tout semble s'orienter vers le "soft" synthés ou sampleurs virtuels...), pourquoi sortir une unité de contrôle hardware ?


Effectivement, actuellement tous les efforts de développement se portent sur la modélisation de la plupart des synthés, sampleurs et effets. Si les avantages sont très nombreux, le seul inconvénient est la manipulation de toutes ces belles choses. C'est pourquoi le musicien a, plus que jamais, besoin d'une interface lui permettant de tout manipuler de façon claire et rapide.

Tous les membres d'Emagic sont musiciens, c'est pourquoi la Logic Control est certainement la mieux pensée de tout ce qui existe sur le marché. Lorsque j'ai commencé à travailler pour démontrer la Logic Control, je me suis surpris à retrouver des sensations que l'informatique m'avait fait perdre. Par exemple, lors d'un mix, on se concentre sur sa musique, on ne regarde pas des jolies couleurs à l'écran. Honnêtement, il m'est aujourd'hui impossible de travailler avec Logic sans ma Logic Control.

Quel est ton regard sur l'évolution de la MAO ces dix dernières années ?

L'évolution est incroyable. En moins de dix ans, on est passé des logiciels permettant difficilement de créer des partitions à des studios numériques complets intégrant des synthétiseurs, des sampleurs, tous les effets imaginables, et ce, en temps réel, si bien qu'aujourd'hui les plus grands noms les utilisent sur scène avec des PowerBooks. Qui aurait pu le prédire ?

Si cette évolution a pu faire peur à certains et changer toutes nos habitudes, pour ma part, je trouve ces évolutions passionnantes et j'attends avec beaucoup d'impatience la suite des événements.

Peux-tu nous citer quelques utilisateurs célèbres du Logic ?

Oh oui ! Mais l'article ne sera jamais assez grand pour cela : Peter Gabriel (10 licences Platinum), Herbie Hancock , Paul Mc Cartney , Depeche Mode, Eminem, Plaid, Roger Sanchez, Deep Forest, Jamiroquai, BT, Sting, Mirwais, Chick Corea, Steve Vai, Marilyn Manson, Guns'n Roses, Peter Erskine, Jo Satriani, Addagio, etc.

Quel est le pourcentage d'utilisateurs du Logic en Macintosh et PC ?

Depuis que je suis en charge d'Emagic, cela n'a pas bougé, nous sommes toujours à 50 % Mac et 50 % PC. Mais en regardant la chose de plus près, cela représente parfaitement le marché actuel : sur le pourcentage Mac, ce ne sont pratiquement que des versions Platinum de Logic (version professionnelle), alors que le marché PC est constitué de versions Gold (Education Nationale), Silver et MicroLogic AV (version entrée de gamme).

Après les nombreux salons, présentations et contacts avec le public et la profession que tu as pu avoir, as-tu quelques anecdotes originales ?

Celle qui me vient tout de suite à l'esprit s'est déroulée l'an dernier au NAMM où Emagic présentait pour la première fois l'EVP88. J'étais présent sur le stand lorsque Herbie Hancock est arrivé presque en courant pour découvrir ce nouveau produit.
Il jouait sans s'arrêter en bougonnant "c'est incroyable !", et cela a duré pendant plus d'une heure !

Il est une chose toujours amusante à constater qui est la réaction, lors des démos chez les revendeurs, d'une personne débutante venant par curiosité et découvrant avec stupéfaction qu'elle est entourée de ses idoles... Il m'est arrivé plusieurs fois d'en voir blêmir en regardant autour d'eux !


Propos recueillis par Ludovic Gombert

[1] - 2