DJTAL Party

Apple et Digidesign sur scène à l'Olympia

De gauche à droite : Gérald de Palmas, Alex Kid, Myriam Eddaira, Dominique Blanc-Francard, Dimitri From Paris

Vous avez bien lu ! C'est bien l'Olympia qu'Apple s'était offert le 20 juin pour une soirée exceptionnelle Djtal Party, dédiée à la créativité musicale sur Pro Tools, présentée par Nicolas Dussert, Directeur de Digidesign France, et très orientée DJ. La soirée commençait avec une session workshop de discussions dont le thème était 'Créer et produire de la musique au 21e siècle', devant un panel d'invités sélectionnés.

Le maître de cérémonie était le bien connu des pros Dominique Blanc-Francard, qui a parcouru un itinéraire exceptionnel d'ingénieur du son/réalisateur, ayant traversé la période ' tout analogique ', et étant aujourd'hui devenu adepte du Pro Tools HD dernier cri.

Sur scène, sous l'emblème de la pomme, des habitués du Pro Tools nous faisaient participer à leur expérience professionnelle, grâce à des extraits de leurs sessions : Gérald de Palmas, Dimitri From Paris, Alex Kid, DJ Gregory, DJ Deep, et Myriam Eddaira.

Essentiellement, les sujets de discussions concernaient l'évolution des méthodes de travail, depuis l'utilisation des outils anciens analogiques jusqu'à l'entrée en scène du Pro Tools, adopté par la majorité des pros. Cela dit, parmi les nombreux invités du métier, il est fort probable que la plupart étaient déjà convaincus par le gain de temps et de créativité que la plateforme Digidesign leur procure quotidiennement.

Nicolas Dussert, directeur de
Digidesign France

Même si à quelques reprises le stockage de sessions Pro Tools sur un iPod a été évoqué, on peut aussi regretter quelque peu que les évolutions récentes des technologies d'Apple et de Digidesign n'aient pas été mises en évidence, tant elles augmentent le potentiel de travail en ce début du 21ème siècle.

Entre autres, les invités auraient certainement bénéficié d'un rappel sur la puissance disponible sur les machines Apple récentes, comme le Power Mac G4 2 x 1 GHz, ou bien le portable G4 Titanium à 800 MHz, grâce auxquelles le Pro Tools trouve un hébergement très performant. Entre autres avantages avec ces modèles, en dehors de la fluidité des commandes et de l'affichage, le supplément de puissance de traitement en RTAS (le standard plug-in natif de Digidesign), en plus du TDM, est considérable. De plus, avec une machine comme le Titanium 800 MHz, le concept de studio portable complet, instruments virtuels compris, est devenu une réalité très concrète.

A ce propos, une partie du débat mettait en parallèle les ' vrais ' instruments avec leurs équivalents logiciels, ces derniers étant maintenant considérés comme de très sérieux compétiteurs par les pros.

Par ailleurs, on pourrait regretter que le bond en avant de la nouvelle série HD de Digidesign n'ait pas été mieux mis en évidence. C'est en effet la haute résolution que le leader du Direct to Disk a adopté avec sa toute récente nouvelle gamme hardware, rapprochant encore un peu plus les transferts entrée/sortie du Pro Tools de la définition analogique.

De plus, il aurait été intéressant de rappeler à quel point la surface de commande Control|24 rend les utilisateurs de Pro Tools familiers avec les méthodes de travail sur les consoles traditionnelles.

Malgré ces quelques lacunes, au travers des différentes explications et démonstrations, la soirée avait le mérite de rappeler de façon évidente à quel point le couple Apple/Digidesign est aujourd'hui devenu incontournable dans la créativité musicale.

Après cette introduction technologique, place à la fête ! L'Olympia débarassé de ses fauteuils pour la soirée, devenait une discothèque très branchée, mise en vibration par les grooves de DJ Bob Sinclar, Dimitri From Paris, DJ Gregory et DJ Deep.

L'envers du décor

 

DJ Dimitri From Paris - DJ Deep

 

Virginie Kadzielawa, Business development manager Creative Markets Apple Computer France

Michel Geiss